L’écrivain fictif entre caricature et modélisation au tournant du XIXe siècle

Federica D’Ascenzo

Université « Gabriele d’Annunzio » de Chieti-Pescara , Italie

Résumé

Durant la Belle Époque, le roman de l’écrivain supplante progressivement le roman du peintre et se constitue en un filon qui donne lieu à une interrogation sur le rôle de l'homme de lettres dans la société bourgeoise et sur les causes de son désarroi. L’auteur véhicule ainsi à travers son œuvre un portrait axiologique de soi qui, renvoyant implicitement à la difficulté de la création, rend compte des valeurs qui façonnent la fin de siècle. La modélisation qui en découle intègre la caricature, devenue omniprésente au XIXe siècle, non seulement pour la charge parodique qui la caractérise, mais pour le pouvoir désormais accepté que l’exagération, la déformation et la blague détiennent dans l’interprétation du réel. De Huysmans à Gide, de Lorrain à Gourmont, de Dumur à Mauclair, Mirbeau ou Céard, le roman de l’écrivain fait de la caricature et de la dévaluation la garantie de l’authenticité de la projection autofictive.

Mots-clés :

roman de l'écrivain, caricature, fin de siècle, ethos

Amossy, R. (2010). La présentation de soi. Ethos et identité verbale. Paris : Presses Universitaires de France.

Bancquart, M.-Cl. (éd.). (2010). Écrivains fin-de-siècle. Paris : Gallimard.

Barthes, R. (1994). La mort de l’auteur [1968]. Œuvres complètes. É. Marty (éd.). Tome II 1966-1973 (p. 491-495). Paris : Seuil.

Barthes, R. (1995). Roland Barthes par Roland Barthes [1975]. Œuvres complètes. É. Marty (éd.). Tome III 1974-1980 (p. 79-250). Paris : Seuil.

Bénichou, P. (1973). Le Sacre de l’écrivain 1750-1830. Essai sur l’avènement d’un pouvoir spirituel laïque dans la France moderne. Paris : José Corti.

Berthelot, S. (2004). L’esthétique de la dérision dans les romans de la période réaliste en France (1850-1870). Genèse, épanouissement et sens du grotesque. Paris : Honoré Champion.

Bertrand, J.-P., Biron, M., Dubois, J., et Paque, J. (1996). Le roman célibataire. D’À rebours à Paludes. Paris : José Corti.

Björn-Olav, D., Glinoer, A., et Lacroix, M. (dir.). (2012). Imaginaires de la vie littéraire. Fiction, figuration, configuration. Rennes : Presses Universitaires de Rennes.

Borie, J. (2002). Le célibataire français. Paris : Le Livre de Poche.

Bourdieu, P. (1998). Les règles de l’art. Genèse et structure du champ littéraire. Paris : Seuil.

Céard, H. (2000). Terrains à vendre au bord de la mer. Paris : Mémoire du Livre.

Citti, P. (2002). Représentation de l’auteur à l’époque symboliste. Dans B. Louichon et J. Roger (dir.), L’auteur entre biographie et mythographie (p. 241-257). Pessac : Presses Universitaires de Bordeaux.

Compagnon, A. (2005). Les Antimodernes. De Joseph de Maistre à Roland Barthes. Paris : Gallimard.

Ducrey, G. (éd.). (1999). Romans fin-de-siècle 1890-1900. Paris : Robert Laffont.

Dumur, L. (1999). Albert. Dans G. Ducrey (éd.), Romans fin-de-siècle 1890-1900 (p. 159-249). Paris : Robert Laffont.

Duval, S. et Saïda, J.-P. (2008). Mauvais genre : la satire littéraire moderne. Pessac : Presses Universitaires de Bordeaux.

Goulet, A. (1996). L’auteur « abymé ». Dans G. Chamarat et A. Goulet (dir.), ’Auteur. Colloque de Cerisy-la-Salle (4-8 octobre 1995) (p. 131-147). Caen : Centre de recherche « Texte/Histoire/Langages ».

Gourmont, R. de. (1890). Sixtine, roman de la vie cérébrale. Paris : Albert Savine.

Hamon, Ph. (1996). L ’Ironie littéraire. Essai sur les formes de l’écriture oblique. Paris : Hachette Livre.

Huysmans, J.-K. (1881). En ménage. Paris : Charpentier.

Lorrain, J. (1886). Très russe. Paris : E. Giraud et Cie.

Mauclair, C. (1999). Le Soleil des morts. Dans G. Ducrey (éd.), Romans fin-de-siècle 1890-1900 (p. 845-1026). Paris : Robert Laffont.

Mirbeau, O. (1887). Le Calvaire. Paris : Paul Ollendorff.

Mirbeau, O. (1919). Chez l’illustre écrivain. Paris : Ernest Flammarion.

Mirbeau, O. (2003). Dans le ciel. Éditions du Boucher/Société Octave Mirbeau.
http://www.leboucher.com/pdf/mirbeau/ciel.pdf

Preiss, N. (2002). Pour de rire ! La blague au XIXe siècle ou la représentation en question. Paris : Presses Universitaires de France.

Roy-Reverzy, É. (2002). La bohème ironique des premiers romans de Huysmans. Dans C. Becker, A.-S. Dufief et J.-L. Cabanès (dirs.), Ironies et inventions naturalistes (p. 163-175). Nanterre : Cahiers RITM, hors série, n° 7, Université de Paris X.

Silhouette, M. (2000). Présentation. Sociétés & Représentations, 10(3), 4-6.

Simmel, G. (2019). Sur la caricature. Dans M. Collomb, Ph. Marty et F. Vinas (dirs.), La parure et autres essais (p. 111-117). Paris : Éditions de la Maison des sciences de l’homme.

Tillier, B. (2012). La caricature : une esthétique comique de l’altération, entre imitation et déformation. Dans A. Vaillant, Esthétique du rire (p. 259-275). Nanterre : Presses Universitaires de Nanterre. http://books.openedition.org/pupo/2327

Vaillant, A. (2018). Anatole ou les trois avatars de la caricature. Cahiers Edmond et Jules de Goncourt, 24, 57-70.

Vaillant, A. (2020). Caricature, culture médiatique et addiction comique, au siècle de la modernité. Fabula / Les colloques. Littérature, image, périodicité (XVIIe-XIXe siècles).
http://www.fabula.org/colloques/document6456.php

Vouilloux, B. (2016). Le roman de l’artiste aux frontières des genres et des représentations. Revue de littérature comparée, 358(2), 161-172.

Zola, É. (1886). L'Œuvre. Paris : G. Charpentier et Cie.
Download

Publié
2020-12-30


D’Ascenzo, F. « L’écrivain Fictif Entre Caricature Et modélisation Au Tournant Du XIXe siècle ». Quêtes littéraires, nᵒ 10, décembre 2020, p. 159-70, doi:10.31743/ql.11540.

Federica D’Ascenzo  federica.dascenzo@unich.it
Université « Gabriele d’Annunzio » de Chieti-Pescara https://orcid.org/0000-0001-7705-8380



Licence

Les articles de la revue sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 4.0 International.

Licence Agreement [EN]