La caricature sociale dans les albums de Jean Bruller : une Comédie humaine de l’entre-deux-guerres

María de los Ángeles Hernández Gómez

Université Clermont Auvergne , France

Résumé

Les premiers albums du dessinateur Jean Bruller proposent une caricature sociale originale par la combinaison du texte et de l’image. Si La danse des vivants (1932-1938) aspire à illustrer la comédie humaine du XXe siècle par la caricature de mœurs et un ton universaliste, Visions intimes et rassurantes de la guerre (1936) s’ancre dans la période de l’entre-deux-guerres pour développer une critique sociale fortement influencée par les menaces de guerre. Cet article propose une analyse approfondie de l’esthétique de ces deux ouvrages brulleriens, marqués par un humour particulièrement mordant et ironique et par un certain arrière-goût pessimiste. Cette approche analytique se nourrira de même du dialogue entre l'œuvre et la pensée de l’artiste, ainsi que du dialogue entre sa production et le contexte historico-social.

Mots-clés :

Jean Bruller, Vercors, dessin, album, caricature, XXe, homme

Arendt, H. (1961). Condition de l’homme moderne. Paris : Calmann-Lévy.

Bruller, J. (2000). La danse des vivants. A. Riffaud (éd.). Le Mans : Création & recherche.

Bruller, J. (2002). Visions intimes et rassurantes de la guerre. A. Riffaud (éd.). Paris : Omnibus.

Clavel, M. (1970). Qui est aliéné ? Critique et métaphysique sociale de l’Occident. Paris : Flammarion.

Martin du Gard, R. (1936). Lettre de Roger Martin du Gard à Jean Bruller. Paris : Fonds Vercors.

Nerlich, M. (1990). Qu ’est-ce qu’un iconotexte ? Réflexions sur le rapport texte-image photographique dans La Femme se découvre d’Évelyne Sinassamy. Dans A. Montandon (éd.). Iconotextes (p. 255-302). Clermont-Ferrand : Orphys.

Olivera, P. et Offenstadt, N. (1993). L ’engagement pour la paix dans la France de l’entre-deux-guerres : un ou des pacifismes ? Matériaux pour l’histoire de notre temps, vol. 30 / 1, 53-56.

Roy, C. (1974). Esprit de la caricature. Dans C. Roy, R. Searle et B. Bornemann (éds.).

La Caricature. Art et manifeste du XVIe siècle à nos jours (p. 9-24). Genève : Skira.

Tillier, B. (2005). À la charge ! La caricature en France de 1789 à 2000. Paris : Les Éditions de l’Amateur.

Tillier, B. (2015). Une grammaire de la caricature. Dans P. Ory, C. Delporte, B. Tillier, L. Bihl, E. Pierrat et al. (éds.). La caricature... et si c’était sérieux ? Décryptage de la violence satirique (p. 31-39). Paris : Nouveau Monde.

Vaillant, A. (2014). Esthétique du rire. Nanterre : Presses universitaires de Paris Nanterre.
http://books.openedition.org/pupo/2303

Van der Linden, S. (2008). L’album, le texte et l’image. Le français aujourd’hui, 161, 51‑58.

Vercors (1982). Les occasions perdues. L’après Briand (1932-1942). Paris : Plon.

Vercors (1991). À dire vrai. Entretiens de Vercors avec Gilles Plazy. Paris : F. Bourin.

Vercors (2002). La bataille du silence. A. Riffaud (éd.). Paris : Omnibus.
Download

Publié
2020-12-30


Hernández Gómez, M. de los Ángeles. « La Caricature Sociale Dans Les Albums De Jean Bruller : Une Comédie Humaine De l’entre-Deux-Guerres ». Quêtes littéraires, nᵒ 10, décembre 2020, p. 171-84, doi:10.31743/ql.11541.

María de los Ángeles Hernández Gómez  mangeleshernandez21@gmail.com
Université Clermont Auvergne https://orcid.org/0000-0001-5883-5420



Licence

Les articles de la revue sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 4.0 International.

Licence Agreement [EN]