Entre la danse macabre et l’apologie de la vie, ou les vanités selon Joris-Karl Huysmans


Résumé

Dans l’œuvre huysmansienne, en particulier celle de la transition entre sa phase décadente, marquée par Là-bas (1891), et la période du naturalisme mystique, dont le fruit le plus mûr reste La Cathédrale (1898), il est possible de retracer la transformation complète et profonde du traitement de la vanitas. Le présent article propose une analyse de trois étapes de cette évolution. Il part de la vanitas macabre de Là-bas, proche de l’esthétique de Félicien Rops, auquel Huysmans s’intéresse dans les années 1880, et du motif de la tentation de saint Antoine dans les arts de la fin du Moyen-Âge et du début de Renaissance. Ensuite, il examine l’approche huysmansienne à la Crucifixion de Cassel et au retable d’Issenheim de Matthias Grünewald, qui constitue un passage entre l’esthétique de la danse macabre et celle du naturalisme mystique. Finalement, il étudie le legs des ekphraseis de Grünewald : l’apologie de la vie et un regard nouveau sur la vanitas dans La Cathédrale.


Mots-clés

vanitas; Huysmans; Grünewald; Christ; cathédrale

Bonnier, B. (2005). Félicien Rops. Dans J. Pieńkos (dir.), Le combat de carnaval et de carême. Félicien Rops, William Degouve de Nuncques (p. 10-34). Varsovie, Pologne : Zachęta.

Borie, J. (1991). Huysmans : le diable, le célibataire et Dieu. Paris, France : Bernard Grasset.

Denys l’Aréopagite. (2009). Œuvres de saint Denys l’Aréopagite, traduites du grec et précédées d’une introduction par Mgr Darboy archevêque de Paris. Reproduction de l’édition originale de 1845. Paris, France : Maison de la Bonne Presse.

Devitini Dufour, A. (2006). Bosch. (A. Wieczorek-Niebielska trad.). Varsovie, Pologne : Arkady.

Foucault, M. (1972). Histoire de la folie à l’âge classique. Paris, France : Éditions Gallimard.

Issaurat-Deslaef, M-L. (1978). Là-bas : Logique et signification du fantastique. Bulletin de la Société J.-K. Huysmans, 69 (XVII), 25-43.

Heck, Ch. (1987). Grünewald et le culte des Primitifs septentrionaux chez Huysmans. Dans A. Guyaux, Ch. Heck et R. Kopp (dir.), Huysmans : une esthétique de la décadence. Actes du colloque de Bâle, Mulhouse et Colmar des 5, 6 et 7 novembre 1984 organisé par André Guyaux, Christian Heck et Robert Kopp (p. 271-284). Paris, France : Éditions Champion.

Huysmans, J.-K. (1942). La Cathédrale. Paris, France : Librairie Plon.

Huysmans, J.-K. (1978). Là-bas. Chronol., introd. et archives de l’œuvre par Pierre Cogny. Paris, France : GF Flammarion.

Huysmans, J.-K. (2006). Écrits sur l’art 1867-1905. Édition établie, présentée et annotée par Patrice Locmant. Paris, France : Éditions Bartillat.

Huysmans, J.-K. (2008). Écrits sur l’art : L’art moderne, Certains, Trois primitifs. Présentation, notes, chron., bibliogr. et index par J. Picon. Paris, France : Flammarion.

Kunel, M. (1943). Félicien Rops, sa vie, son œuvre. Bruxelles, Belgique : Office de Publicité.

Laver, J. (1954). The First Decadent: Being the Strange Life of J.K. Huysmans. Londres, Royaume-Uni : Faber & Faber.

Lioure, M. (1987). Huysmans et Grünewald. Rhétorique, Esthétique, Mystique. Dans A. Guyaux, Ch. Heck et R. Kopp (dir.), Huysmans : une esthétique de la décadence. Actes du colloque de Bâle, Mulhouse et Colmar des 5, 6 et 7 novembre 1984 organisé par André Guyaux, Christian Heck et Robert Kopp (p. 261-270). Paris, France : Éditions Champion.

Mittelstädt, K. (1988). Matthias Grünewald. (A. M. Konopacka, trad.). Varsovie, Pologne : Arkady.

Oellermann, E. (1989). Hagenauers Retable in Grünewalds Isenheimer Altar. Dans Ch. Heck (dir.), Le retable d’Issenheim et la sculpture au nord des Alpes à la fin du Moyen-Âge : actes du Colloque de Colmar 2-3 novembre 1987 (p. 149-158). Colmar, France : Musée d’Unterlinden.

Petit, J. (1980). Huysmans et Bloy. Écriture et religion. Bulletin de la Société J.-K. Huysmans, 71 (XIX), 58-63.

Pierard, L. (1949). Félicien Rops. Anvers, Belgique : De Sikkel pour le Ministère de l’instruction publique.

Porfirio, J.-L. (1989). La Tentation de saint Antoine. Paris, France : Éditions Adam Biro.

Roboly, D. (2011). Huysmans entre le bien et le mal, Bulletin de la Société J.-K. Huysmans, 104, 3-14.

Scull, A. (2015). Madness in Civilization: a Cultural History of Insanity from the Bible to Freud, from the Madhouse to Modern Medicine, Londres, Royaume-Uni : Thames & Hudson.

Steinmetz, J.-L. (1987). L’art et son au-delà. Dans A. Guyaux, Ch. Heck et R. Kopp (dir.), Huysmans : une esthétique de la décadence. Actes du colloque de Bâle, Mulhouse et Colmar des 5, 6 et 7 novembre 1984 organisé par André Guyaux, Christian Heck et Robert Kopp (p. 285-292). Paris, France : Éditions Champion.

Sterling, Ch. (1949). Les Peintres primitifs. Paris, France : Fernand Nathan.

Tournier, M. (1983). Gilles & Jeanne. Paris, France : Éditions Gallimard.

Vovelle, M. (1983). La mort et l’Occident : de 1300 à nos jours. Paris, France : Gallimard.

Zwingenberger, J. (1999). The Shadow of Death in the Work of Hans Holbein the Younger. Londres, Royaume-Uni : Parkstone Press.
Download

Publié : 2018-12-30


Litwinowicz, Z. « Entre La Danse Macabre Et L’apologie De La Vie, Ou Les Vanités Selon Joris-Karl Huysman »s. Quêtes Littéraires, nᵒ 8, Dec. 2018, p. 129-3, doi:10.31743/ql.3486.

Zofia Litwinowicz  zofia.litwinowicz@gmail.com
Université de Varsovie  Pologne




Creative Commons License

Ce travail est disponible sous la licence Creative Commons Attribution 4.0 International .

Les articles de la revue sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 4.0 International.

Licence Agreement [EN]