« Mais qui ose en affronter les suites ? » : Emil Cioran et les rapports entre la vanité, le suicide et l’écriture


Résumé

Selon Emil Cioran, tout être humain est « imbu de la conviction que tout est vain ». Par contre, Cioran se demande tout de suite après avoir indiqué cette reconnaissance universelle de la vanité : « Mais qui ose en affronter les suites ? ». En quoi l’écrivain cioranien s’associe-t-il à cette humanité généralisée et en quoi est-ce qu’il s’en distingue ?

Quelle doit être notre réaction alors, face à la vanité de tout ? On pourrait être tenté de dire que la destruction, et surtout l’autodestruction, semble être la réaction la plus raisonnée. Bien que Cioran écrive de manière quasi-obsessionnelle sur le thème du suicide, il n’arrive pas à le recommander comme solution à la vanité justement parce que la vanité résiste à toute solution. L’écrivain se voit ainsi dans une position contradictoire, car à quoi sert-il de déclarer la vanité de tout si cette déclaration ne fait que participer à cette même vanité ? L’acte de publier des livres n’est pas, selon Cioran, plus efficace que le suicide en ce qui concerne l’atténuation de la vanité, mais l’écriture et la lecture en tant que création et destruction simultanées nous permettent d’oublier la vanité au moins assez pour continuer à vivre.


Mots-clés

Cioran; vanité; suicide; écriture

Acquisto, J. (2015). The Fall Out of Redemption: Writing and Thinking Beyond Salvation in Baudelaire, Cioran, Fondane, Agamben, and Nancy. New York, NY : Bloomsbury.

Bollon, P. (1997). Cioran, l’hérétique. Paris, France : Gallimard.

Cavaillès, N. (2011). Cioran malgré lui. Paris, France : Éditions CNRS.

Cioran, E. (1997). Cahiers. Paris, France : Gallimard.

Cioran, E. (2011). Œuvres. Paris, France : Gallimard.

Compagnon, A. (1980). Éloge des Sirènes. Critique, 396, 457-473.

David, S. (2006). Cioran. Un héroïsme à rebours. Montréal, Québec : Les Presses de l’Université de Montréal.

Eliade, M. (2009). Ascèse. Dans L. Tacou (dir.), Les Cahiers de l’Herne : Cioran (p. 209-210). Paris, France : L’Herne.

Jarrety, M. (1999). La morale dans l’écriture : Camus, Char, Cioran. Paris, France : PUF.

Liiceanu, G. (1995). Itinéraires d’une vie : EM Cioran, suivi de Les Continents de l’insomnie, entretien avec EM Cioran, traduit du roumain par Alexandra Laignel-Lavastine. Paris, France : Éditions Michalon.

Mauriac, C. (2009). L’un des meilleurs écrivains français. Dans L. Tacou (dir.), Les Cahiers de l’Herne : Cioran (p. 215-218). Paris, France : L’Herne.

Nadeau, M. (2009). Un penseur crépusculaire. Dans L. Tacou (dir.), Les Cahiers de l’Herne : Cioran (p. 211-212). Paris, France : L’Herne.

Stanisor, M.-G. (2015). Aveux et anathèmes ou la transformation de la philosophie. Dans A. Demars, N. Cavaillès, C. Lauren et M.-G. Stanisor (dir.), Cioran, archives paradoxales : Nouvelles approches critiques (p. 47-54). Paris, France : Classiques Garnier.

Zarifopol-Johnston, I. (2009). Searching for Cioran. Bloomington, IN : Indiana University Press.
Download

Publié : 2018-12-30


Acquisto, J. « « Mais Qui Ose En Affronter Les Suites ? » : Emil Cioran Et Les Rapports Entre La Vanité, Le Suicide Et L’écritur »e. Quêtes Littéraires, nᵒ 8, Dec. 2018, p. 153-65, doi:10.31743/ql.3488.

Joseph Acquisto  jacquist@uvm.edu
Université du Vermont  États-Unis




Creative Commons License

Ce travail est disponible sous la licence Creative Commons Attribution 4.0 International .

Les articles de la revue sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 4.0 International.

Licence Agreement [EN]