Zawierzyć życie Bogu - wiara Hioba i Koheleta


Abstract

Un des thèmes majeurs de la réflexion des livres sapienciaux est la vie de l'homme. Dans un certain sens on trouve ici une forte foi dans l'homme, la confiance dans ses capacités de comprendre les règles du monde créé. On se basant sur sa raison l'homme est capable de découvrir sa propre voie vers la félicité. En plus, l' expérience en donne témoignage. Cette vision optimiste et simplifiée de l'homme et de sa vie a été mise en doute par les livres de l'Ecclesiaste et de Job. Tandis que le premier discute avec les capacités naturelles de la raison en tant que la facteur suffisant pour aboutir à la félicité, Job conteste la foi dans les règles de l'expériencecomme l'unique méthoded'expliquer le sort de l'homme, surtout sa souffrance. L'un et l'autre s'ouvrent à Dieu dans lequel il y a tout ce qu'on ne peut pas expliquer par la raison ou trouver dans les généralisations de l' expérience. Le mystère qu'est Dieu peut, seul, expliquer ce qui est inexplicable dans les catégories purement naturelles.


Published : 2016-01-24


Popielewski, W. (2016). Zawierzyć życie Bogu - wiara Hioba i Koheleta. Verbum Vitae, 5, 53-72. https://doi.org/10.31743/vv.1358

Wojciech Popielewski  naporus@gmail.com
Instytut Nauk Biblijnych KUL  Poland




Authors who publish with this journal agree to the following terms:

(1) Authors retain copyright and grant the journal right of first publication with the work simultaneously licensed under a Creative Commons Attribution License (CC license Attribution-NoDerivatives 4.0 International) that allows others to share the work with an acknowledgement of the work's authorship and initial publication in this journal. 

(2) Authors are able to enter into separate, additional contractual arrangements for the non-exclusive distribution of the journal's published version of the work (e.g., post it to an institutional repository or publish it in a book), with an acknowledgement of its initial publication in this journal.

(3) Authors are permitted and encouraged to post their work online (e.g., in institutional repositories or on their website) prior to and during the submission process, as it can lead to productive exchanges, as well as earlier and greater citation of published work (See The Effect of Open Access).